Centre radio-oncologie KSA-KSB
Chef du centre Prof. Dr méd. Stephan Bodis
Spécialiste de Radiothérapie & radio-oncologie
Aarau, Suisse

Centre radio-oncologie KSA-KSB - Logo

Informations sur Centre radio-oncologie KSA-KSB

Principaux traitements

Radiothérapie de toutes les maladies cancéreuses

  • Irradiation de haute précision (notamment RCMI, stéréotaxie)
  • Réirradiations (exemple : en concomitance avec l'hyperthermie)
  • Études cliniques (notamment sur les tumeurs mammaires, prostatiques, pulmonaires, du SNC) nationales (SAKK), internationales (RTOG-USA)

 

Hyperthermie

  • Radiothérapie/Hyperthermie combinées
  • Hyperthermie superficielle
  • Hyperthermie profonde

 

Radiothérapie des maladies bénignes de l'appareil locomoteur

  • Maladies inflammatoires chroniques et dégénératives de l'appareil locomoteur
  • Maladies chroniques de la peau
  • Maladies dégénératives douloureuses de l'appareil locomoteur (exemple : inflammations chroniques des épaules)

Prestations médicales

Éventail des moyens thérapeutiques

  • Stéréotaxie:
    Radiothérapie de précision élevée des tumeurs cérébrales primaires et secondaires et métastases cérébrales de pour faible volume; réirradiation de tumeurs cérébrales; irradiation de méningiomes.
    Stéréotaxie corporelle dans le traitement du cancer du poumon, du cancer de la prostate, des métastases de la colonne vertébrale et des métastases hépatiques.

 

  • Hyperthermie:
    Récidive du cancer du sein (paroi thoracique), mélanome malin, cancer localement avancé du col de l'utérus, de la vessie, de la prostate et du rectum, sarcomes des tissus mous.
    Nouveaux traitements en cas de récidive, même dans les régions déjà irradiées.

 

  • Irradiation bénigne:
    Épicondylopathie huméro-radiale / cubitale (épicondylite, épicondylalgie), calcanéodynie, épine calcanéenne plantaire ou dorsale, affections articulaires dégénératives douloureuses notamment à la hanche, au genou, à l'épaule ainsi qu'aux doigts et au pouce et arthroses aux autres articulations.

Présentation

Le centre de radio-oncologie KSA-KSB de l'hôpital cantonal d’Aarau est un des plus grands centres de radiothérapie de Suisse. Le site de l’hôpital cantonal de Baden est entré en activité en 2016.

Figurant parmi les centres de radiothérapie les plus importants de Suisse, notre service répond à des exigences pointues de qualité tout en assurant aux patients une prise en charge individuelle autant que possible. Nous sommes membres des réseaux national et international d’études cliniques (entre autres le SAKK, les RTOG/NRG).

L’équipe de radio-oncologie de l’hôpital cantonal d’Aarau se compose de radiothérapeutes (radio-oncologues), radiophysiciens, radiologues médicotechniques, spécialistes informatiques et professionnels adm. hautement qualifiés. Leur but est de traiter les adultes et enfants atteints de différentes maladies tumorales au plus haut niveau médical et humain. Le centre de radio-oncologie d’Aarau propose tout l’éventail de la radiothérapie moderne appliquée aux maladies tumorales malignes, y compris les formes métastatiques. En font entre autres partie le cancer du sein, le cancer de la prostate, les tumeurs gastro-intestinales, le cancer du poumon ainsi que les tumeurs cutanées et cérébrales.

Notre centre accorde la priorité à l’hyperthermie (HT) régionale. On l’associe toujours à une radiothérapie (RT). Nous travaillons en nous fondant sur des données scientifiques et dans le cadre d’études cliniques (nationales et internationales). L’HT et la RT sont employées en cas de tumeurs radiorésistantes (p. ex. cancer noir de la peau/mélanome), de thérapie curative multimodale préservant les organes (p. ex. cancer de la vessie, sarcome) ou de récidives locales (également suite à un prétraitement par radiothérapie (p. ex. carcinome mammaire ou rectal récidivant). Nous disposons d’un groupe de recherche actif et bien intégré en réseau.

Nous mettons aussi l’accent sur la radiothérapie des maladies inflammatoires et dégénératives de l’appareil locomoteur (arthrose, arthrite). On obtient de très bons résultats, plus spécifiquement en cas de polyarthrose digitale, d’épicondylite latérale et médiale du coude, d'épine calcanéenne et de problèmes aux pieds. Nous travaillons en étroite collaboration avec des rhumatologues et des orthopédistes. Même dans ce domaine, nous menons actuellement une étude clinique visant à examiner la réussite de la thérapie (tests fonctionnels avec des physiothérapeutes) et impliquant des contrôles de suivi réguliers.

L’équipe de radio-oncologie d’Aarau accorde une importance toute particulière à l’information détaillée des patients (possibilités ainsi que limites de la radiothérapie et effets secondaires attendus au cas par cas) et la prise de décision commune quant à la thérapie. La première consultation dure une heure. Un intense échange avec des centres nationaux et internationaux d’oncologie et de recherche et une collaboration interdisciplinaire avec différents hôpitaux cantonaux et universitaires garantit la grande qualité du traitement à l’hôpital cantonal d’Aarau et permet de la remettre en question sous un angle critique.

Une autre axe essentiel de l’équipe de radio-oncologie d’Aarau est la radiochirurgie. Un accélérateur spécial sera mis en service fin 2015 en étroite coopération avec le service de neurochirurgie et d’autres disciplines chirurgicales/oncologiques. La radiochirurgie est une méthode douce et extrêmement précise d’exérèse des tumeurs. Une irradiation unique localisée de manière extrêmement précise de haute énergie permet de tuer les cellules tumorales d’emblée.

C’est notamment dans le domaine très complexe et technicisé de la radio-oncologie que l’expérience et la précision sont déterminantes dans la qualité du traitement. En cela, le centre de radio-oncologie de l’hôpital cantonal d’Aarau est équipé au mieux. Des spécialistes très expérimentés procèdent à la planification par ordinateur et à des irradiations ultraprécises assistées par ordinateur sur des appareils médicotechniques de pointe. L’équipe de radio-oncologie exécute environ 1 200 traitements par an. Pour pouvoir vous proposer toutes les possibilités de traitement de la radiothérapie au plus haut niveau, le centre de radio-oncologie travaille entre autres étroitement avec l’Institut Paul Scherrer (pour la protonthérapie).

Nous justifions de plusieurs certifications (Centre du sein de la DKG, DKG, Centre des intestins, tumeurs gyn. comme maladies utérines de la DKG, certification américaine des RTOG/NRG).

Pour accéder au site web de Centre de Radio-Oncologie KSA-KSB, cliquez ici.

Départements du Centre

HYPERTHERMIE / Dr méd. Emsad Puric

L'hyperthermie est une méthode de traitement efficace, caractérisée par une élévation contrôlée de température dans la région tumorale. L'hyperthermie est un puissant radiosensibilisant et chimiosensibilisant avec des effets synergiques. Elle est combinée avec des traitements classiques du cancer (exemple : radiations ionisantes ou chimiothérapie) et n'entraîne aucune augmentation notable des effets secondaires. L'hyperthermie permet souvent une répétition efficace du traitement en cas de récidive tumorale sur des zones déjà irradiées. Plusieurs études cliniques montrent l'avantage de la thermothérapie en lien avec l'irradiation. Exemple : récidive dans la paroi thoracique dans le cancer du sein, mélanome, cancer de la vessie, sarcomes des tissus mous, tumeurs du rectum localement avancées ou récidivantes, tumeurs gynécologiques, telles que carcinomes du col de l'utérus, etc.). Les patients atteints de maladies cardiaques graves, porteurs de stimulateur cardiaque ou d'un implant métallique ne sont malheureusement pas aptes à recevoir ce type de traitement.


RADIOTHÉRAPIE / Dr méd. Istvan Takacs

Une radiothérapie peut éliminer efficacement les douleurs symptomatiques des manifestations d’usure et d'inflammations articulaires, pour ainsi dire sans effets secondaires. Le service de radiothérapie du KSA est un des plus expérimentés en Suisse pour le traitement des maladies bénignes. Notre service pose deux conditions pour la radiothérapie : ni les médicaments, ni les méthodes conventionnelles n'ont permis d'aboutir à un résultat et le patient est suivi par un spécialiste (exemple : rhumatologue, orthopédiste). Les maladies traitées le plus souvent sont les suivantes : épicondylopathie huméro-radiale / cubitale, calcanéodynie, épine calcanéenne plantaire ou dorsale, affections articulaires dégénératives douloureuses notamment hanche, genou, épaule ainsi que doigts et pouce et arthroses aux autres articulations.


STÉRÉOTAXIE / Dr méd. Susanne Rogers

La stéréotaxie est une radiothérapie à haute dose permettant d'atteindre avec précision des tumeurs petites à très petites (tumeur primaire, métastases). Elle peut être proposée en priorité dans le cadre d'une réirradiation de certaines tumeurs. Ce type de radiothérapie ne requiert aujourd'hui plus de fixation invasive et peut être guidée en continu par imagerie. La stéréotaxie est indiquée pour la tête ainsi que pour d'autres régions du corps de patients sélectionnés.


RADIO-ONCOLOGIE GÉNÉRALE / Accueil/Secrétariat / Sandra Spreiter

Le secrétariat est responsable de l'accueil des patients ainsi que des demandes par téléphone ou écrites. Les soins cutanés des patients sont également pris en charge par le personnel spécialisé. Madame Sandra Spreiter est la secrétaire en chef.


SERVICE SPÉCIALISÉ DE RADIOPROTECTION / Dr rer. nat. Gerd Lutters

Le service spécialisé de radioprotection est sollicité par les cliniques effectuant des examens radiologiques au sein du KSA et d'autres hôpitaux publics de Suisse alémanique pour l'optimisation de doses d'examen. Les processus de travail, les mesures de protection et les protocoles de dosage sont ajustés en collaboration étroite avec les fabricants et les médecins. Développés avec le concours de la ZHAW, des fantômes de mesure ainsi que des logiciels de saisie et d'analyse des données contrôlent les doses obtenues dans le contexte clinique. En cas d'exposition non voulue aux rayons, le service spécialisé détermine la dose probablement transmise à l'organe et fournit son assistance pour les mesures à prendre.

Recherche & enseignement

  1. Clinical study activities
  •  0415: Phase III Hypofractionated versus Conventionally Fractionated RT for Favorable-Risk Prostate Cancer: 3 Patients
  • 0433: Randomized Trial of Single versus Multiple Fractions for Re-Irradiation of Painful Bone Metastases: 12 Patients
  • 0933 Hippocampal Avoidance During Whole Brain Radiotherapy for Brain Metastases: No Patients
  • 1005 Accelerated Whole Breast Irradiation With Hypofractionation Plus Concurrent Boost Versus Standard Whole Breast Irradiation Plus Sequential Boost For Early-Stage Breast Cancer: 23 Patients

 

  1. SAKK-studyactivities
  •  SAKK 09/10: Dosisintensivierte Bestrahlung bei Patienten mit Prostatakarzinom und PSA-Wiederanstieg nach Prostataentfernung
  • SAKK 01/10: Carboplatin chemotherapy and involved node radiotherapy in stage IIA/B seminoma
  • SAKK 75/08: Multimodal therapy with and without cetuximab in patients with locally advanced esophageal carcinoma. An open-label phase III trial

 

  1. Prospective clinical hyperthermia protocols from our institution
  •  Phase IIB study of tetramodal therapy in muscle invasive bladder cancer: This on-going study is intended to explore the safety and efficacy of combined radiotherapy, chemotherapy and hyperthermia in muscle invasive bladder cancers after maximal TURBT. The study has been approved by the Ethical Committee. Based on the results of a pilot group of patients treated with this approach, the protocol is expected to produce more than 80% tumor control with functional bladder preservations in the majority of treated patients. The study is being jointly undertaken by KSA, KSO and KSB and is supported by Research Council, KSA. KS Winterthur and KS Chur have expressed their interest to join this study.
  • A phase I / II clinical trial of hyperthermia and proton therapy in unresectable soft tissue sarcomas “HYPROSAR”: This is phase I/II study uses proton beam radiotherapy and local hyperthermia for primary unresectable and recurrent soft tissue sarcoma. This is a novel approach and is based on taking the physical dose distribution advantage of protons and radio-thermobiological advantanges of hyperthermia in clinical settings. The study has been launched in Jan 2014 following the approval of the Ethical Committee and undertaken in joint collaboration with KSA, PSI, USZ and Uniklinik Balgrist, Zurich. The study is also registered with ClinicalTrials.gov (Identifier NCT NCT01904565).
  • Development of a phase II randomized study in locally advanced pancreatic cancer: The study design is in progress and is to be conducted in collaboration with the departments of medical, surgical (pancreaticobilliary) and radiation oncology at KSA and USZ. The study is designed for patients of locally advanced pancreatic cancers who depending on their tumour sizes could be recruited to either (a) RIEPAC study, (or primary tumours upto 4 cm) which involves randomization between inrreversible electroporation or sterotactic body radiotherapy or (b) HEATPAC study which randomizes patients to either chemoradiotherapy or chemoradiotherapy with local hyperthermia. The study protocol is being currently drafted and the study is expected to be launched for patient recruitment in early 2015 in joint collaboration with University Hospital, Zurich.

 

  1. Technical studies from the hyperthermia research activites ( this is No 1, 6, 8 as listed before)
  • Development of a novel hyperthermia treatment system: There is a modern, digital "lego-block" based hyperthemia soft-and hardware system with a completely new and innovative system which has been designed and assembled in collaboration with IT'IS/ETH. Presently the system is installed at Tiersspital, Zurich for preclinical testing in dog and cat limb sarcoma and would be subjected to a range of quality checks. Once successfully implemented in animals, a permission for using it in clinics would be sought from Swiss Medic.
  • Development of a phantom for QA checks of hyperthermia units: Radio-Onkologie-Zentrum, KSA has designed and developed inhouse a unique hyperthermia phantom that would be used for conducting various QA checks for hyperthermia treatment systems. The phantom is unique and uses a single diode detector to scan the signals in all 3 axes. The equipment can also be used to measure directly the SAR values with a SAR probe. Presently, the system is undergoing field testing at KSA.
  • Thermal and radiotherapy modelling: KSA in collaboration with ZHAW is exploring to model the dynamic changes that take place during hyperthermia – e.g. changes in perfusion resulting in changes in oxygenation and reoxygenation, inhibition of DNA repair and also changes in cytokinetics. Computer simulation of these have been carried out for fractioned radiotherapy and a multi-hit model has been proposed for a dual interaction of heat and radiation. This model once validated through in vitro and in vivo studies, could be incorporated in radiotherapy treatment planning systems to estimate the thermal enhancements following a combination of hyperthermia and radiation.

fr publications

Fulllengthpapers

  1.  Datta N.R., Samiei M, Bodis S. Radiotherapy infrastructure and human resources in Europe – present status and its implications for 2020. Europ J Cancer, 2014, DOI:1016/j.ejca.2014.06.012.
  2. Srivastava A, Datta NR. Brachytherapy in cancer Cervix. Time to move beyond “point A”? World J ClinOncol 2014; 5(4): 764-774.
  3. Datta N.R., Samiei M, Bodis S. Radiation therapy infrastructure and human resources in low- and middle-income countries: present status and projections for 2020. Int J RadiatOncolBiolPhys, 89; 448-457, 2014.
  4. Datta N.R., Puric E, Schneider R, Fuchs B, Bodis S, Weber, D. HYPROSAR: Hyperthermia and Proton Radiotherapy in Soft Tissue Sarcoma. Leading Opinions in Oncology 2014; 2: 158-160.
  5. Datta N.R., Puric E, Bodis S. 2014 Hyperthermia: its role in soft tissue sarcomas and recurrent breast carcinomas. Info@Onkologie, 2014, 4;34-36.
  6. Datta N.R., Heuser M, Samiei M, Shah R, Lutters, Bodis S. Tele-radiotherapy network for low- and middle –income group countries for providing cost effective comprehensive radiotherapy care for cancer patients. In: Al-Shanableh T, Dabaj F, editors. Proceedings of the 2nd international conference on e-health and telemedicine and international course on tele-pathology systems and applications, Istanbul, Turkey. ICEHTM; 2014, p121-30.
  7. Datta NR, Bodis S. Personalized radiation oncology: From “4 lines” to “4 dimensions” SchweizerKrebsbulletin 2014: 34 (1);20

Abstracts

  1.  Datta N.R., Puric E, Schneider R, Fuchs B, Bodis S, Weber D.C. Thermoradiobiological basis of “HYPROSAR”: A clinical trial with hyperthermia and proton radiotherapy in unresectable soft tissue sarcoma, ESHO, Turino, 11-14 June 2014, Italy, PanminervaMedica, 56, p5-6, 2014
  2. Puric E, Datta N.R., Heuberger J, Lomax, N, Timm O, Marder D, Memminger P, Bodis S. Hyperthermia and re-irradiation for postirradiatedlocoregionally recurrent breast cancer: a single institutional experience, ESHO, Turino, 11-14 June 2014, Italy, PanminervaMedica, 56, p15-16, 2014.
  3. Marder D, Brandli N, Lomax N, Timm O, Lutters G, Datta N.R. First results with a new 3D E filed scanning phantom for quality assurance in deep hyperthermia systems. ESHO, Turino, 20-21 June 2014, Italy, Panminerva Medica, 56, p15-16, 2014.
  4. Scheidegger S, Bonmarin M, Timm O, Rhodes S, Datta, NR. Estimating radiosensitization based on re-oxygenation after hyperthermia by using dynamic models.ESHO, Turino, 11-14 June 2014, Italy, Panminerva Medica, 56, p24, 2014.
  5. Datta, N.R., Samiei M, Bodis, S. Present and future status of radiation therapy in low-middle income countries: an imminent global crisis. RadiotherOncol, 111, Suppl 1, 2014,223.
  6. Datta N.R, Puric E, Heubergerer J, Lomax N, Timm O, Marder D, Memminger P, Bodis S. Hyperthermia and re-irradtaion for effective treatment of locoregional recurrences in breast cancers. RadiotherOncol, 111, Suppl 1, 2014,477.
  7. Khuller P, Sinha S, Garg C, Datta N.R. Is IMRT superior to 3D CRT for postmastectomyirradiation ? An in-silico comparative planning study. RadiotherOncol, 111, Suppl 1, 2014,620.
  8. Datta NR, Puric E, Meister A, Lomax N, Marder D, Timm O, Spoerri P, Bodis S. Effectiveness of radiation and hyperthermia in elderly patients with bladder carcinoma: preliminary results from an ongoing study. SASRO, Lugano, March 2014, StrahlentherOncol 2014.
  9. Datta NR, Khan, S, Lutters G, Bodis S. Staff projections with increasing adaptations to high precisions radiotherapy planning at KSA. SASRO, Lugano, March 2014, StrahlentherOncol 2014.
  10. Puric E. Datta NR, Heuberger J, Lomx N, Timm O, Marder D, Memminger P, Bodis S. Hyperthermia nd re-irradiation for loco-regional recurrences in breast cancers. SASRO, Lugano, March 2014, StrahlentherOncol 2014.
  11. Marder D, Brändli N, Lomax N, Lutters G, Datta NR, Timm O. Improved machine control in deep hyperthermia with a newly developed 3D E-field scanning phantom, SASRO, Lugano, March 2013, StrahlentherOncol 2014.
  12. Datta, N. R, Kahn S, Meister A, Puric E, Lutters G, Rabe E, Bodis, S. Present and future radiation therapy infrastructure in Europe: A wake up call to cut the mustard? Europ J Cancer, 49, Suppl 2, 2013, S 219.
  13. Datta, N.R, Puric E, Eberle B, Lomax N, SpoerriP, SeilerD, ZimmermannM, LehmannK, Bodis S. Variations in thermal parameters in hyperthermia of bladder cancers: A preliminary QA from an ongoing national trial. RadiotherOncol, 2013,106(Suppl), S274.
  14. Datta NR, Singh S, Kumar P, Gupta D, Bodis S. Does the quantum of local tumour HPV positivity in cervix cancers lead to a radiobiologically different tumour cell population? Wolfsberg Meeting, June 2013
  15. Datta NR, Puric E, Lomax N, Scheidegger S, Marder D, Bodis S. Time - Temperature Area Under Curve (TT-AUC): A Proposal for a Novel Thermometric Parameter for Clinical Hyperthermia in Bladder Cancers, ESHO , Munich, June 2013
  16. Datta NR, Puric E, Geismar JH, Eberle B, Meister A, Lomax N, Lomax T, Goitein G, Fuchs B, Studer G, Pruschy M, Bley CR, Kuster N, Caspar C, Spoerri P, TschalerO,Mamot C, Weber D, Bodis S, Proposals for Future Clinical Trials in Hyperthermia, ESHO , Munich, June 2013
  17. Puric E, Datta NR, Eberle B, Lomax N, Spoerri P, van der Zee J, Bodis S. Deep hyperthermia along with chemoradiotherapy in bladder cancer: Initial experience in Aarau with 2 year follow-up. ESHO, Munich, June 2013
  18. Scheidegger S, Lomax N, Olaf T, Datta NR, Fuschlin RM, Bodis S. Characterization of hyperthermia with radiotherapy: temporal homogeneity and limitations of the CEM concept. ESHO, Munich, June 2013
  19. Datta NR, Puric E, Lomax N, .Marder D, Lutters G, Geismar JH, Bley CR, Pruschy M, Fuchs B, Studer G, Kuster N, Neufeld E, Caspar C, Bodis S. Hyperthermia Collaborative Research Network (HCRN) - Aargau, Solothurn and Zurich, SASRO, Davos, June 2013, StrahlentherOncol 2013; 189(12),1085.
  20. Datta NR, Puric E, A.Meister, Lomax N, Heuberger J, Marder D, Timm O, Goitein G, Lomax T, Geismar JH, Fuchs B, Studer G, Bode B, Bodis S, A multi-institutional phase I/II pilot study of proton radiotherapy with local hyperthermia in adult soft tissue sarcoma, SASRO, Davos, June 2013, StrahlentherOncol 2013; 189(12),1085.
  21. Puric E, Datta NR, Lomax N, Timm O, Studer G, Fuchs B, Bode B, Bodis S. Differential effectiveness radiotherapy versus radiotherapy and hyperthermia in a soft tissue sarcoma of the extremity: A case study. SASRO, Davos, June 2013, StrahlentherOncol 2013; 189 (12),1085.

Équipe médicale


  • Prof. Dr méd. Stephan Bodis

    Médecin chef radio-oncologie

  • Prof. Dr méd. Niloy Ranjan Datta

    Directeur de recherche

  • Dr méd. Jürg Heuberger

    Directeur de planification

  • Shaka Khan MSc

    Responsable de dosimétrie / étude clinique

  • Dr rer. nat. Gerd Lutters

    Directeur de médecine physique / radioprotection

  • Dr méd. Andreas Meister

    Médecin-chef de service de radio-oncologie

  • Dr méd. Emsad Puric

    Directeur du service d’hyperthermie

  • Dr méd. Susanne Rogers

    Directrice du service de stéréotaxie

  • Dr méd. Istvan Takacs

    Directeur du service de radiothérapie (indications bénignes)

  • Emely Rabe

    Directrice du service de radiologie médicotechnique, directrice du service médico-technique-thérapeutique (SMTT)

 Centre radio-oncologie KSA-KSB - Réception Centre radio-oncologie KSA-KSB

Radiothérapie & radio-oncologie
Tellstrasse 25, CH-5001 Aarau

Localisation

Gare d'Aarau 5 min à pied
Aéroport de Zurich-Kloten 45 min en train / voiture

Informations municipale Aarau

Médecins spécialisés et centres médicaux à Aarau
PLUS

Agent CS

Agent CS crée un espace de sorte que vous pouvez vous concentrer sur vos tâches importantes – Une agence de service innovante qui présente la solution optimale à travers des réseaux existants dans une variété de domaines.

PLUS

Lufthansa Mobility Partner

PRIMO MEDICO est un partenaire accrédité de Lufthansa Health & Medical. En tant que membre ou d’utilisateur de PRIMO MEDICO vous profitez des conditions spéciales, qui offrent des réductions pour vous et vos accompagnateurs sur une variété de tarifs de Lufthansa, SWISS, Austrian et Brussels Airlines.

PLUS

Professional Aviation Solutions

Professional Aviation Solutions est une équipe jeune et motivée d'experts expérimentés dans l'affrètement d'aéronefs et collabore avec les compagnies aériennes les plus réputées.

PLUS
Contact

Centre radio-oncologie KSA-KSB
Chef du centre Prof. Dr méd. Stephan Bodis

Hôpital cantonal d‘Aarau
Tellstrasse 25, CH-5001 Aarau

T: +41 62 838 53 71 / 54 08
F: +41 62 838 52 23
E: zentrum.sa@primomedico.com

NOTRE POLITIQUE

NOTRE POLITIQUE

Chez PRIMO MEDICO, vous ne trouverez que les ressources dont la réputation n'est plus à faire dans la médecine et qui sont sélectionnées selon les directives strictes. À cet égard, l'expérience, les technologies de traitement innovantes ou la réputation scientifique et de la recherche jouent un rôle important.

PLUS

Haut