Médecine nucléaire de Berne : Prof. Dr méd. Axel Rominger.

Prof. Dr méd. Axel Rominger
Directeur de clinique et médecin en chef
Spécialiste en médecine nucléaire
Berne, Suisse

Hôpital de l'Île - Hôpital universitaire de Berne - Logo

Principaux traitements

  • Diagnostic de médecine nucléaire utilisant les procédures TEP / PET-Scan et TEMP / SPECT-Scan
  • Thérapie des affections bénignes et malignes de la thyroïde (traitement à l'iode radioactif)
  • Traitement des tumeurs neuroendocrines par la thérapie radiopeptidique (PRRT)
  • Traitement des métastases du cancer de la prostate
  • Radiosynoviorthèse pour les affections articulaires
  • Procédures plus rares telles que la thérapie MIBG et la radioimmunothérapie

Prestations médicales

Diagnostic par marquage radioactif

  • Imagerie hybride utilisant la dernière génération de scanners PET / PET-Scan
  • PET-Scan FDG dans les affections oncologiques, neurologiques et cardiaques
  • PET-Scan au PSMA dans le cancer de la prostate
  • PET-Scan DOTA-TOC dans les tumeurs neuroendocrines et les méningiomes
  • PET-Scan FET dans les tumeurs cérébrales
  • PET-Scan pour les plaques amyloïdes dans la démence
  • PET-Scan à la dopamine dans les carcinomes médullaires de la thyroïde
  • Scintigraphie rénale
  • Scintigraphie du squelette (1 / multiphase)
  • Scintigraphie pulmonaire
  • Angioscintigraphie cardiaque
  • Gamma-encéphalographie
  • Scintigraphie thyroïdienne
  • Scintigraphie rénale
  • Scintigraphie des ganglions lymphatiques sentinelles
  • Scintigraphie de la vidange gastrique
  • Scintigraphie parathyroïdienne
  • Scintigraphie inflammatoire
  • Scintigraphie hépatique
  • Scintigraphie de la glande surrénale

 

Médecine nucléaire thérapeutique

  • Thérapie des affections bénignes et malignes de la thyroïde (traitement à l'iode radioactif)
  • Traitement des tumeurs neuroendocrines par la thérapie radiopeptidique (PRRT)
  • Traitement des métastases du cancer de la prostate
  • Traitement de la douleur des autres métastases osseuses
  • Radiosynoviorthèse dans les affections articulaires (RSO)
  • Thérapie à la métaïodobenzylguanidine (MIBG) dans le phéochromocytome
  • Traitement du lymphome non hodgkinien CD20-positif

Présentation Prof. Dr méd. Axel Rominger - Médecine nucléaire à Berne

Le Prof. Dr méd. Axel Rominger est directeur de la célèbre clinique universitaire de médecine nucléaire de Berne. Ce spécialiste reconnu dans le domaine de la médecine nucléaire occupe également le poste de médecin en chef à l’Inselspiral ou Hôpital de l'Île de Berne. Dans les domaines cliniques et scientifiques, le professeur Rominger s'est spécialisé dans les diagnostics de médecine nucléaire utilisant la TEP / le Pet-Scan ainsi que dans les nouvelles procédures thérapeutiques de la médecine nucléaire. En raison de son haut niveau d'expertise dans ces domaines, ce spécialiste reconnu a été nommé professeur titulaire à l'Université de Berne. 

L'excellence médicale et technique en médecine nucléaire à Berne

L'éventail des prestations proposées à l'Hôpital de l'Île Bern couvrent tout le spectre des services de médecine nucléaire - que ce soit dans le domaine diagnostique ou thérapeutique. L'Hôpital universitaire de Berne est l'un des principaux Hôpitaux universitaires en Suisse et s'est également fait connaître à l'international. Le service de médecine nucléaire de Berne est un Centre de compétences de premier ordre. L'excellence de ce centre est due notamment à un haut niveau de compétence des spécialistes qui y travaillent, mais aussi aux installations techniques de dernière génération dont il est équipé.

Le service de médecine nucléaire de l'Hôpital de l'Île de Berne dispose d’équipements de haute technologie, tels que des TEP / PET Scan (tomographie par émission de positons) et des TEMP / SPECT Scan (tomographie par émission monophotonique), et s’appuie sur les dernières méthodes de traitement développées dans le domaine de la médecine nucléairequi a pour objet le diagnostic et la thérapie de l’affection à l'aide de médicaments radioactifs (radiopharmaceutiques). Un traitement de médecine nucléaire à Berne peut aussi bien être administré en ambulatoire qu'en hospitalisation complète. 

Médecine nucléaire : une spécialité - une grande variété de disciplines

Le service de médecine nucléaire de Berne emploie des spécialistes de la médecine nucléaire, des radiopharmaciens, des biochimistes, des physiciens médicaux et des spécialistes hautement qualifiés en radiologie médico-technique qui travaillent ensemble en étroite collaboration - non seulement pour les examens et analyses, mais également pour faire évoluer les méthodes utilisées. La médecine nucléaire joue un rôle important en imagerie diagnostique. Elle donne des informations pertinentes et des résultats complémentaires que d'autres procédures de diagnostic ne pourraient parfois pas fournir. Autrement dit, la médecine nucléaire est indispensable en tant que complément aux résultats de l’imagerie diagnostique. Les isotopes radioactifs (nucléides) permettent de visualiser de manière optimale les processus biochimiques et physiologiques tels que le métabolisme et la circulation sanguine. Ces procédures sont en plus indolores et particulièrement douces pour le patient. L'exposition aux radiations est comparable à celle des procédures radiologiques. Le patient est également soumis à un moindre stress physique pendant les examens et le traitement. 

Spécialités thérapeutiques du Professeur Rominger

En tant que directeur de clinique et médecin en chef du service de médecine nucléaire de Berne, le professeur Rominger apporte sa contribution de spécialiste de haut niveau dans tous les domaines de la médecine nucléaire. Le professeur Rominger, expert en médecine nucléaire, accorde une place prépondérante dans sa clinique aux procédures de diagnostic et de traitement suivantes :

  • Les diagnostics utilisant des techniques hybrides telles que les TEP / PET-Scan et TEMP / SPECT-Scan dans le domaine de l'oncologie, de la neurologie et de la cardiologie
  • L'utilisation de nouveaux produits radiopharmaceutiques disponibles dans notre radiopharmacie au sein de la clinique
  • La thérapie des affections thyroïdiennes par l'iode radioactif
  • Traitement des tumeurs neuroendocrines par la thérapie radiopeptidique (PRRT)
  • Traitement des métastases du cancer de la prostate
  • Radiosynoviorthèse pour les affections articulaires
  • Les méthodes thérapeutiques plus rares telles que la radioimmunothérapie ou la thérapie MIBG (méta-iodobenzylguanidine)

L'une des tâches principales que s'est fixée le service de médecine nucléaire de Berne concerne l’application médicale des radiopharmaceutiques dans les domaines du diagnostic, de la thérapie et de la science.

Diagnostic par marquage radioactif

Les médicaments radioactifs administrés (radiopharmaceutiques et radiotraceurs) s’accumulent à différentes concentrations dans les organes et les tissus. Dans les procédures de diagnostic médical nucléaire, la répartition des produits radiopharmaceutiques stockés s’affiche sous forme d'un scintigramme.

Le diagnostic par TEP / PET-Scan et TEMP / SPECT-Scan

Le Professeur Rominger utilise des méthodes hybrides de médecine nucléaire dans son service de médecine nucléaire à Berne, qui combinent les avantages des deux techniques d'imagerie (TEP + scanner ou SPECT + scanner) pour préserver au mieux la santé du patient. Cet effet synergique permet des diagnostics extrêmement précis et donc un traitement ciblé et bien défini. 

Si le scanner (TDM) offre une imagerie de coupes anatomiques transversales à haute résolution d'un organe ou d'un tissu, des méthodes d'examen de médecine nucléaire telles que la TEP (tomographie par émission de positons) et la TEMP (tomographie par émission monophotonique) présentent des informations supplémentaires de grande précision. Ainsi, xces méthodes permettent donc d’identifier et de visualiser des fonctions telles que le métabolisme, la circulation sanguine ou l’état des récepteurs. 

Le service de médecine nucléaire de la clinique universitaire dispose d'un équipement de médecine nucléaire de pointe qui permet une imagerie hautement différenciée. Grâce à cette technologie de pointe, le professeur Rominger et son équipe sont en mesure de proposer aux patients des examens spécialisés de très haut niveau tout en garantissant une faible exposition au rayonnement.

Ces diagnostics sont essentiels dans le domaine de l'oncologie (stadification, reconstitution des tumeurs, en particulier dans les cas du cancer de la prostate, des lymphomes, tumeurs du poumon, tumeurs ORL, tumeurs gynécologiques, tumeurs de la peau, tumeurs du système musculo-squelettique et des tumeurs du tube digestif et du cerveau), dans le domaine de la neurologie (diagnostic de la démence, troubles de la motricité), ainsi qu'en cardiologie (vascularisation cardiaque, diagnostics de vitalité).

Médecine nucléaire thérapeutique

En raison de leur aptitude à s'accumuler de manière spécifique, les produits radiopharmaceutiques peuvent également être utilisés en tant que traitement extrêmement ciblé. En plus de traiter les affections bénignes et malignes de la thyroïde, la clinique de médecine nucléaire assure la prise en charge de la thérapie des tumeurs neuroendocrines (TNE) et du traitement des métastases du cancer de la prostate. Ces options thérapeutiques de médecine nucléaire sont planifiées en gestion interdisciplinaire en étroite coopération avec d'autres disciplines (notamment avec des oncologues, endocrinologues, gynécologues, chirurgiens, orthopédistes) dans le cadre du « University Cancer Center Inselspital » (UCI), le centre universitaire de lutte contre le cancer de l'Hôpital universitaire de l'Île. Le centre propose aussi une autre spécialité, la thérapie articulaire (avec la radiosynoviorthèse par exemple dans le cas d’affections rhumatismales).

Médecine nucléaire à Berne - thérapie radioiodique de la thyroïde

Le professeur Rominger est aussi spécialisé dans le traitement des affections bénignes et malignes de la thyroïde. La méthode de thérapie nucléaire appelée thérapie à l'iode radioactif a fait ses preuves et n'est pas seulement utilisée pour traiter certaines formes de tumeurs malignes de la thyroïde. Elle sert également à traiter de manière ciblée les dysfonctionnements de la thyroïde, respectivement dans le cas de la maladie de Basedown et dans le cas d'une hypertrophie de la thyroïde (goître). L'iode radioactif est absorbé et stocké par les cellules thyroïdiennes. Une fois dans les cellules thyroïdiennes, le radiopharmaceutique libère un rayonnement bêta qui provoque la mort cellulaire des cellules cibles. On obtient ainsi, dans le cas d'une hypertrophie pathologique de la thyroïde, la dégradation souhaitée du tissu hypertrophique.

Un grand avantage de ce traitement, c'est que ses effets secondaires sont extrêmement faibles, car seules les cellules de la thyroïde sont capables d’absorber l’iode radioactif. L'iode radioactif ingéré par voie orale qui n'a pas été stocké dans la glande thyroïde est éliminé naturellement de l'organisme par les reins et l'urine. Les cellules saines restent en grande partie intactes.

Radiothérapie peptidique des tumeurs neuroendocrines (TNE)

Les tumeurs neuroendocrines (TNE) sont des tumeurs rares qui se développent le plus souvent dans l'estomac, le tractus intestinal ou le pancréas. La thérapie radiopeptidique des tumeurs neuroendocrines, se rajoutant aux options classiques des thérapies conventionnelles (chirurgie, traitement local, biothérapie (Sandostatine / Interféron), chimiothérapie) ouvre la voie vers une nouvelle option thérapeutiqe prometteuse. Le traitement vise à retarder la progression de la tumeur ou des métastases, ce qui permet de réduire les symptômes et les troubles associés à l’affection.

Traitement du cancer métastatique de la prostate

Traitement au radium 223 pour les métastases osseuses

Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez l'homme. En Suisse, plus de 30 000 hommes ont développé un cancer de la prostate au cours des années 2011-2015. Cela correspond à un taux de 115 malades pour  100 000 habitants. Les métastases osseuses sont récurrentes pour cette pathologie et les douleurs symptômatiques associées peuvent influer considérablement sur la qualité de vie.

Dans ce contexte, le traitement par la médecine nucléaire, soulageant la douleur, peut aider à conserver une certaine qualité de vie. En outre, des études sur des patients ont montré que la thérapie par médicaments radiopharmaceutiques pouvait également augmenter l'espérance de vie [étude Alsympca, Parker C. et al, N Engl J Med].

La thérapie est effectuée sur la base de visites en ambulatoire et se compose généralement de 6 cycles de thérapie qui se répètent chaque mois.

Thérapie PSMA (antigène membranaire spécifique de la prostate)

La thérapie PSMA est réalisée pour le cancer métastatique de la prostate résistant à la castration. Le PSMA (antigène spécifique de la prostate) est un récepteur transmembranaire, émergeant en partie à la surface des cellules, qui serait généralement en surproduction significative dans des cellules du carcinome de la prostate. En thérapie nucléaire, des ligands du PSMA sont chargés avec un métal thérapeutiquement radioactif (habituellement le 177Lutetium) et sont injectés dans le sang. De là, il est transporté dans tous les agglomérats de cellules cancéreuses de la prostate produisant du PSMA. Les ligands radioactifs s’accrochent alors au PSMA et sont ensuite transportés à l’intérieur des cellules du carcinome de la prostate, où ils s’accumulent en grand nombre. Les cellules cancéreuses sont ainsi localement irradiées et se rétractent dans environ 1 / 3 des cas ou sont au moins ralenties dans leur croissance pendant un certain temps (1 / 3 des cas). Cependant, dans environ 1 / 3 des cas, l'effet de cette thérapie reste insatisfaisant.

L'irradiation thérapeutique des ligands du PSMA ne s'étend que sur quelques millimètres dans les tissus, les tissus environnants de la tumeur ne sont alors irradiés que de manière superficielle. La thérapie au PSMA peut considérablement améliorer la qualité de vie et augmenter l’espérance de vie. Cependant, comme dans le cas de nombreux cancers métastatiques, il ne faut généralement pas espérer une guérison de la tumeur.

Pour savoir si un patient est éligible pour un traitement PSMA, il faut d'abord procéder à l'examen d'imagerie approprié (PET-Scan PSMA). En règle générale, 4 à 6 cycles de traitement sont ensuite réalisés à des intervalles de 6 à 8 semaines. Le traitement PSMA doit être effectué dans le cadre d'une hospitalisation.

Situation actuelle en Suisse : le traitement PSMA au 177Lutetium a été approuvé par les autorités suisses en décembre 2018 pour le traitement du cancer métastatique de la prostate résistant à la castration. En raison de difficultés de livraison du côté du titulaire de la licence / du producteur, le produit radiopharmaceutique n'est pas disponible actuellement pour une utilisation régulière en clinique dans toute la Suisse. Dès que la situation aura évolué, nous vous informerons ici. Si vous avez des questions, vous pouvez vous renseigner auprès du professeur Rominger et de son équipe en toute confiance. L'équipe est composée de spécialistes possédant de nombreuses années d'expérience à l'international dans le domaine du diagnostic et du traitement PSMA.

Radiosynoviorthèse - médecine nucléaire pour les articulations

Les patients atteints d'une affection articulaire inflammatoire chronique peuvent bénéficier de cette procédure de médecine nucléaire. Bien que radiosynoviorthèse ne permette pas de guérir, elle peut soulager de manière significative la douleur associée à l’arthrose. 

Dans ce traitement, le professeur Rominger utilise une aiguille fine pour injecter une substance radioactive directement dans l'articulation concernée. Le produit radiopharmaceutique introduit se répartit dans l'articulation - la membrane synoviale atteinte par l'inflammation est irradiée. En éliminant les tissus enflammés, le professeur Rominger initie une régénération de la membrane synoviale de l'articulation. Il est alors possible de contrôler l’inflammation pendant une longue période chez la plupart des patients. La diminution significative de la douleur qui en résulte améliore nettement la qualité de vie des personnes concernées. 

Médecine nucléaire à Berne - Empathie pour le patient

Des milliers de patients sont traités chaque année dans le service de médecine nucléaire de Berne, certains souffrant d’affections graves. Pour le professeur Rominger, le contact personnel avec ses malades revêt une importance particulière.

Dans la clinique universitaire de médecine nucléaire, le patient est au centre d'un véritable travail de collaboration. Il est pris en charge par toute l’équipe qui le suivra pendant son traitement, qu’il s’agisse de médecins, de techniciens de radiologie (MTRA) ou d’infirmières, bénéficiant de soins médicaux de qualité basés sur un profond respect de l'humain teinté d’affection et d’empathie. Le médecin et son équipe se concentrent en priorité sur les besoins des patients de tous âges, sans distinction de sexe, de nationalité, de croyance, de religion ou de statut social, dans le respect de leur droit à l'autodétermination et en tenant compte des meilleurs diagnostics, traitements et soins personnalisés de la médecine nucléaire. Les soins médicaux sont prodigués dans le respect de toutes les règles d'un «  professionnalisme exemplaire »

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre sur le site web du Prof. Dr méd. Axel Rominger.

CV

Études

10 / 1997 - 11 / 2004 Études de médecine, Université Albert Ludwig de Fribourg, Allemagne
Diplôme : MD

Diplômes Scientifiques / Certification du Comité

2017 Master en gestion d'entreprise de la santé (MHBA) à l'Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg
2015 Professeur auxiliaire, LMU Munich
2014 Spécialisation en « Tomographie assistée par ordinateur »
2011 Habilitation (Venia legendi) en médecine nucléaire, LMU Munich (directeur de recherche : Prof. Dr P. Bartenstein)
2011 Certification du Comité de médecine nucléaire
2011 Spécialisation en « Médecine nucléaire et radiothérapie endovasculaire »
2004 Thèse de doctorat de médecine à l'Université Albert-Ludwig de Fribourg (directeur de thèse : Prof. Dr T. Feuerstein)

Formation professionnelle (diplôme post-universitaire)

Depuis 04 / 2018 Professeur titulaire de médecine nucléaire à l'Université de Berne, directeur et président de l'Hôpital universitaire de Berne, Suisse
06 / 2013 - 03 / 2018 Premier consultant et vice-directeur du Département de médecine nucléaire, Université Ludwig-Maximilian de Munich, Allemagne (directeur : Prof. Dr P. Bartenstein)
03 / 2012 - 03 / 2018 Responsable du service d'imagerie neuropsychiatrique par PET-Scan, Département de médecine nucléaire, Université Ludwig-Maximilian de Munich, Allemagne
09 / 2011 - 03 / 2012 Bourse de recherche en IRM, Institut de radiologie, Université Ludwig Maximilian de Munich, Allemagne (directeur : Prof. Dr M. Reiser)
08 / 2007 - 09 / 2011 Résidence en médecine nucléaire, Département de médecine nucléaire, Université Ludwig Maximilian de Munich, Allemagne
02 / 2005 - 08 / 2007 Résidence en neurochirurgie, Université Albert Ludwig de Fribourg, Allemagne (directeur : Prof. Dr J. Zentner)

Bourses et prix

Responsable de groupe / conseiller :

2016 Bourse de voyage de l'Association radiologique germano-japonaise (JGRA) : Chercheur-stagiaire à l'Université Kinki d'Osaka, Japon
2016 Prix de la meilleure thèse de médecine de la faculté de médecine de l'Université Ludwig Maximilian de Munich (Dr Matthias Brendel)
2015 Prix Steinberg-Krupp Alzheimer de la « Deutsche Hirnliga e. V. » (Ligue allemande pour la recherche sur le cerveau) (Dr Matthias Brendel)
2015 Prix du jeune chercheur (neurosciences) de la Society of Nuclear Medicine (Société de médecine nucléaire), Baltimore, États-Unis (Dr Matthias Brendel; 1er prix)

Prix individuels :

2013 Prix de l'affiche à la Rencontre annuelle de la Société Allemande de Brême
2012 Prix du jeune chercheur (neurosciences) de la Society of Nuclear Medicine (société de médecine nucléaire), Miami, États-Unis
2011 Prix Covidien, reçu à la Rencontre annuelle de la Société Allemande de Bregenz, Autriche
2011 Prix de la Société allemande de médecine nucléaire, reçu à la Rencontre annuelle de la Société allemande de Bregenz, Autriche
2010 Bourse de voyage de la Society of Nuclear Medicine (Société de médecine nucleaire), Salt Lake City, États-Unis
2009 Prix du jeune chercheur (cardiovasculaire) de la Society of Nuclear Medicine (Société de médecine nucléaire), Toronto, Canada
2008 Prix du jeune chercheur au 3ème Congrès des biomarqueurs intégrés à Seattle, États-Unis
2003 Bourse de recherche de la Fondation Erwin-Riesch pour un séjour de recherche à la Faculté de médecine de Harvard

Équipe médicale

  • PD Dr méd. Ali Afshar-Oromieh
    Directeur adjoint de la clinique
  • Dr méd. Swantje Engelbrecht
    Médecin en chef
  • Dr méd. Jan Wartenberg
    Médecin en chef
  • Sabine Weidner
    Médecin en chef

Extras

  • Insel International Center (IIC) ou Centre international de l'Île : assistance administrative et organisationnelle pour les patients internationaux, accompagnement individuel par la personne référente du patient pour les demandes de devis, demandes de traitement, service d'interprétariat, arrivée, visa, hébergement à l'hôtel pour famille accompagnante, offres touristiques
  • Chambres à 1 et 2 lits avec télévision, téléphone, radio et Wi-Fi dans tout l’Hôpital de l'Île
  • À l'Hôpital de l'Île, vous trouverez à votre disposition une banque, un bureau de poste, un coiffeur, un kiosque à journaux et plusieurs restaurants
  • Chapelle catholique et réformée, salles de repos
  • Garderie de l'Hôpital de l'Île pour les enfants des patients et des visiteurs
  • Consultations d'assistantes sociales


Equipement du Centre de thérapie de Médecine nucléaire
(chambres simples et doubles)

  • Coin salon avec table pour manger, travailler, etc...
  • Salle de bain individuelle avec douche, toilettes et lavabo
  • Téléviseur
  • Téléphone
  • Utilisation libre et illimitée des téléphones portables
  • Wi-Fi gratuit
  • Possibilité d'installation de matériel portable ou autres objets personnels 

Localisation

Gare de Berne 1 km
Aéroport de Berne-Belp 10 km
Aéroport de Bâle 106 km
Aéroport de Zurich 129 km
Aéroport de Genève 152 km

Informations municipale Berne

Médecins spécialisés et centres médicaux à Berne
PLUS

Programme d'avantages sur place

Agent CS

Agent CS crée un espace de sorte que vous pouvez vous concentrer sur vos tâches importantes – Une agence de service innovante qui présente la solution optimale à travers des réseaux existants dans une variété de domaines.

PLUS

Fischer Limousine AG

Fischer Limousine AG est une société suisse indépendante. La société, basée à Kloten près de l'aéroport de Zurich, est dirigée par la famille des propriétaires. Les prestations qu'elle propose s'adressent aux malades, aux cliniques, aux hôpitaux et également aux particuliers souhaitant un transport sécurisant et tout confort.

PLUS

Professional Aviation Solutions

Professional Aviation Solutions est une équipe jeune et motivée d'experts expérimentés dans l'affrètement d'aéronefs et collabore avec les compagnies aériennes les plus réputées.

PLUS

Lufthansa Mobility Partner

PRIMO MEDICO est un partenaire accrédité de Lufthansa Health & Medical. En tant que membre ou d’utilisateur de PRIMO MEDICO vous profitez des conditions spéciales, qui offrent des réductions pour vous et vos accompagnateurs sur une variété de tarifs de Lufthansa, SWISS, Austrian et Brussels Airlines.

PLUS

Hotel Schweizerhof Bern & THE SPA

Depuis plus de 150 ans, l'hôtel « Schweizerhof Bern & THE SPA » est le premier hôtel de la capitale suisse, attirant des clients du monde entier pour affaires, assister à des événements ou du faire du tourisme. Situé au centre-ville, cet hôtel compte 99 chambres et suites élégantes, une salle de bal légendaire, un bar lounge moderne dans le hall d'entrée, une terrasse unique sur le toit et bien plus encore.

PLUS

Contact

Prof. Dr méd. Axel Rominger
Directeur de clinique et médecin en chef

Hôpital de l'Île - Hôpital universitaire de Berne
Clinique universitaire de médecine nucléaire
Freiburgstrasse 18, CH-3010 Berne

T: +41 31 511 45 87
F: +41 31 632 76 63

Consultations:

Du lundi au vendredi de 7h30 à 17h00

NOTRE POLITIQUE Notre politique

Chez PRIMO MEDICO, vous ne trouverez que les ressources dont la réputation n'est plus à faire dans la médecine et qui sont sélectionnées selon les directives strictes. À cet égard, l'expérience, les technologies de traitement innovantes ou la réputation scientifique et de la recherche jouent un rôle important.

PLUS

Haut